Mélanie Joly

Votre députée de


Ahuntsic-Cartierville

Mélanie Joly

Votre députée de


Ahuntsic-Cartierville

Menu

Récipiendaires des épinglettes Canada 150

Lors de la remise de prix pour les épinglettes du Canada150, plusieurs hommes et femmes exceptionnelles ont été honorées. Leur apport dans la communauté est un exemple pour tous. Ce sont des individus d’ici et d’ailleurs ayant une volonté d’apporter leur aide à travers différent milieu. Que ce soit dans le domaine de l’éducation, de la communication, dans le communautaire ou encore dans la culture, tous ont pu, par leur travail acharné, faire rayonner la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville. Voilà pourquoi nous honorons aujourd’hui ces hommes et femmes dévouées qui se mérite une reconnaissance pour avoir tant donné et partagé, très souvent de façon bénévole, pour le bien commun.

Chantal Comptois

Madame Chantal Comptois est directrice générale du SNAC (Service de nutrition et d’actions communautaires) depuis maintenant six ans. Grâce à son travail acharné, elle a remanié la structure interne de l’entreprise et fait place à d’importants donateurs. De plus, elle a participé pendant 5 ans à une recherche de financement qui donna d’excellents résultats. Elle s’est entourée d’une équipe efficace prônant des valeurs d’économie et d’environnement, des valeurs que partage madame Comptois. Avec son équipe de cinq employés ainsi que ses 225 bénévoles, elle s’affaire constamment à de nouveaux projets dans Ahuntsic-Cartierville. Elle est attentive aux besoins des autres et ne compte pas les heures qu’elle donne pour le bien de sa clientèle. Avec son expertise et son dévouement, Chantal Comptois offre une aide alimentaire nécessaire qui apporte joie et réconfort pour plusieurs : c’est une personne dévouée qui travaille pour le bien commun et favorise le bien-être des résidents du quartier.

Nathalie Corbeil

Nathalie Corbeil travaille comme attachée de presse et agente de promotion radio depuis maintenant 18 ans. C’est une passionnée de son travail qui a travaillé à la mise en marché de plusieurs centaines d’albums. En 2011, elle fonde l’agence de promotion et de relation de communication « Nat Corbeil », laquelle se trouve dans le beau quartier d’Ahuntsic Cartier. Sa compagnie fleurissante compte 6 employés dévoués. « Nat Corbeil » a reçu un total de cinq nominations au gala de l’ADISQ en sept ans grâce à la promotion d’artiste de maison de disque, ainsi que d’artistes indépendants. Nathalie et son équipe travaillent d’arrache-pied avec les artistes dont elles croient qu’ils peuvent apporter quelque chose d’unique. Elles sont à l’écoute des projets qui leur sont offerts et ont un réel désir de contribution au succès des artistes. C’est avec passion et dévotion que « Nat Corbeil » offre des services professionnels de qualité qui aide les artistes à garder une place de premier plan dans notre culture musicale.

Georges Cornélius Cornoyan

Détenteur de 23 méritas d’œuvres caritatives, M. Cornoyan est un roi du bénévolat. Arrivé à Montréal en 1985, il commence son travail bénévole 5 ans plus tard à l’hôpital Saint-Joseph de la Providence. Au cours de ses longues années de loyaux services, il s’est notamment impliqué au sein de grands organismes tels la Fondation des maladies du cœur du Québec, la Société canadienne du cancer et l’Entraide. M. Cornoyan est également polyglotte : il parle couramment le français, l’anglais, l’arabe, l’arménien et le turc de façon impeccable. Sa maîtrise des langues lui a permis pendant plusieurs années de s’impliquer bénévolement à titre d’interprète. Poète à ses heures, il use de ses talents pour charmer la clientèle lors des campagnes de financement de la Fondation des maladies du cœur, obtenant de généreux dons pour celle-ci. Toujours prêt à aider son prochain, Georges Cornélius Cornoyan est un homme qui a vraiment le cœur sur la main.

Line Fleurent

Line Fleurent est résidente d’Ahuntsic-Cartierville et retraitée de l’enseignement. Durant les vingt dernières années, elle a siégé bénévolement à différents conseils d’administration au sein d’organismes de la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville. Tous sont des organismes aidant la communauté, comme l’Acadie de Montréal, un organisme qui aide les jeunes et moins jeunes dans leurs activités sportives et culturelles, ou encore l’organisme Remu-Ménage qui offre des services aux aînés. Elle a également généreusement donné son aide à un organisme d’immigration, aidant les nouveaux arrivants à avoir une meilleure intégration. Madame Fleurent est l’une des personnes d’Ahuntsic-Cartierville qui aide à faire du quartier un lieu prospère où chacun trouve sa place et se sent bien. Elle est un exemple parfait de générosité et de bonté.

Véronique Janiak

Créatrice de jeux éducatifs promouvant l’alphabétisation, c’est à son retour d’Afrique et d’Haïti qu’elle développa un concept novateur offrant un impact positif sur les enfants d’ici et d’ailleurs. Ses jeux visent la sensibilisation des jeunes à la santé, à la diversité culturelle ainsi qu’à l’environnement. D’une popularité grimpante, certains des jeux ont même été acquis par l’Organisation internationale de la francophonie. En contribuant à l’alphabétisation des pays en développement, Véronique Janiak a su sensibiliser sur des enjeux d’une importance capitale tels que l’environnement, la biodiversité et la santé. Son apport est plus qu’honorable et contribue à faire un monde meilleur.

Denis Lemieux

Denis Lemieux s’implique depuis maintenant 12 ans dans l’organisme « Voyage de rêve » qui permet aux enfants provenant de milieux défavorisés de réaliser leur rêve d’aller voir le merveilleux monde de Walt Disney. Il y a deux ans, M. Lemieux récoltait plus de 300 000 dollars pour la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés, lors d’une épreuve de cyclisme avec 15 autres collègues, pédalant de Montréal à Vancouver. Finalement, lors des dernières inondations, il mit en oeuvre un projet visant à protéger les maisons de sa rue, invitant ses voisins à ériger des murs. Denis Lemieux est un homme qui a toujours aidé son prochain : il est un exemple pour notre société.

Marie-Josée Leroux

À titre de vice-présidente du conseil d’administration du conseil de la sculpture du Québec de 2012 à 2016, Marie-Josée Leroux est aujourd’hui présidente de celui-ci. Engagée dans notre communauté depuis de nombreuses années, Mme Leroux fait partie de plusieurs conseils d’administration d’organismes communautaires tels que Centre de Plein-Air Kennebec, CEGECOM, Petite Bougogne Quartier en santé et ASPM-Sculpteur sur pierre. Auparavant, de 1999 à 2005, elle a dirigé la Fondation Marie-Vincent pour la prévention des abus faits aux enfants. Durant ses 6 ans, elle a mené à bien des collectes de fonds chaque année et a chapeauté des campagnes de sensibilisation. Elle agissait également à titre de porte-parole médiatique et a participé à l’élaboration de trois colloques sur la question des abus faits aux enfants. Aujourd’hui elle se tourne vers son art de prédilection, la sculpture. En plus de promouvoir son organisme, Mme Leroux et son équipe sont responsables de la création de 73 œuvres d’art public à travers le Québec. Ses projets continuent de fleurir alors qu’elle participe à des expositions en Chine dès cette année.

Mada Liyous

Choisie comme ambassadrice du 375e de Montréal, Mada Liyous est une résidente de Bordeaux-Cartierville depuis sa naissance. Elle s’est impliquée dans plusieurs organismes communautaires tels qu’Entraide Bois de Boulogne, à l’aide aux devoirs, a été aide-monitrice aux loisirs de l’Acadie, a également offert son temps à la guignolée de Noël à la Corbeille, œuvré au service d’information juridique à Concertation Femme et finalement été aide au Cartier Émilie. Aujourd’hui, elle s’implique au conseil jeunesse et au comité des 16-25 ans de Table jeunesse. Mada Liyous est un exemple parfait de la jeunesse dévouée d’aujourd’hui.

Menelaos Pavlides

Arrivé à Montréal en 1953, monsieur Pavlides a dévoué plus de 60 ans de sa vie aux scouts et a influencé plusieurs générations de Canadiens en tant que mentor. Il a inspiré plusieurs jeunes citoyens canadiens à redonner à leur communauté et à leur pays. Il leur a proposé les valeurs et les fondements du volontarisme ainsi que les bienfaits de l’implication communautaire. De plus, M. Pavalides s’est impliqué auprès d’autres organisations telles que le « Montreal Citizenship Council » ainsi que la « Canadian Citizenship Federation ». C’est avec le sens du devoir que monsieur Pavalides a guidé son action envers la société et nous lui en sommes très reconnaissants. Il est un exemple et un modèle à suivre pour les générations futures.

Marie Louise Pépin

Résidente d’Ahuntsic depuis plus de 30 ans, Marie-Louise Pépin est une ancienne enseignante au collégial, principalement au Collège Bois-de-Boulogne où elle enseigna les arts visuels pendant plusieurs années. En 2004, elle mit sur pied un projet de collaboration et d’échange artistique étudiant entre Québec et Cuba. Elle agissait alors à titre d’enseignante, coordonnatrice du département des arts et commissaire d’exposition. C’est plus d’une quinzaine d’expositions au fils des ans qui ont été organisées entre Le Québec et Cuba. En 2009, Marie-Louise bénéficiait d’une bourse de mobilité d’enseignante de Cégep International à fin d’enseigner à Cuba. Ce fut un point déterminant dans sa carrière. Elle organisa des voyages annuels de mobilité étudiante et forma, avec ses étudiants, une délégation représentant le Collège, le Québec et le Canada. En 2014, Marie-Louise recevait le prix du BCEI (Bureau canadien de l’éducation à l’international) pour service méritoire à l’international. Elle est une fierté pour le corps enseignant ainsi que pour le Québec et le Canada.

Varoujan Seropian

Arrivé au Canada vers le début des années 60, à l’âge de 20 ans, M. Seropian prit place au sein de la Banque Royal du Canada à titre de chargé de projet en plus d’être bénévole pour la communauté arménienne de Montréal. Alors que cette communauté en était encore à ses balbutiements à Montréal, M. Seropian était convaincu que grâce au sport et à l’activité physique, les enfants des nouveaux arrivants seraient mieux intégrés aux valeurs canadiennes. Il se lança dans la promotion de la construction d’un gymnase d’entrainement et en 1969 il mena à terme le projet d’étude de faisabilité, menant à plus de 1,5 million en financement amassé dans la communauté sur 10 ans. Le gymnase sera finalement construit en 1979. Ce dernier contribue depuis à fournir des services à plusieurs générations de jeunes citoyens, de professionnels et d’artisans canadiens. M. Seropian obtiendra le plus grand honneur de la part de la communauté arménienne pour sa contribution au Armenian General Sports and Scouting Movement.

Marjolaine Saint-Jules

Cofondatrice de l’organisme Rêvanous, qui offre des logements sociaux aux personnes atteintes de déficience intellectuelle légère, Marjolaine Saint-Jules est une experte des problématiques reliées à la déficience intellectuelle. Diplômée d’un baccalauréat en travail social, elle poursuivra ensuite sa carrière à l’hôpital Saint-Justine en néonatalogie, neuro-oncologie et en traumatologie. Elle est une défenderesse des droits des personnes atteintes mentalement et se bat constamment pour leur inclusion dans la société. C’est en 2015 que les premiers locataires des logements Rêvanous arrivent. L’organisme offre également une gamme de services personnalisés incluant du soutien individuel et communautaire favorisant l’autonomie. Elle créera 18 ateliers axés sur le développement de l’autonomie résidentielle. De plus, Mme Saint-Jules siège sur le CA de Rêvanous depuis sa fondation. Elle s’implique aussi dans des organismes comme l’Archipel de l’avenir et Solidarité Ahuntsic-Chantier services sociaux. Elle est un modèle de dépassement de soi et une figure de premier plan en ce qui a trait aux problèmes de déficience mentale.

Christopher J. Thompson

Né en Nouvelle-Zélande, où il obtient une maîtrise en physique en 1965, Christopher-John Thompson déménage ensuite au Canada où il travaille pendant 4 ans pour la branche des produits commerciaux d’Énergie atomique du Canada Limitée (AECL). En 1970, il rejoint l’équipe de l’Institut neurologique de Montréal de l’université McGill puis, en 1978, il construit le premier Pet Scan canadien (TEP, en français) faisant usage d’un nouveau matériel de détection qui serait ensuite adopté par les manufacturiers et fait figure de standard depuis maintenant quinze ans. Ses projets personnels de recherche dans le domaine de l’imagerie médicale sont soutenus par le programme « Discovery Grant » du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada depuis 1990. En 2008, il reçoit le prix « Edward J Hoffman Imaging Scientist » remis à Dresde, en Allemagne, par l’Institute of Electrical and Electronic Engineers (IEEE). Alors que ses enfants allaient à l’école, il était également impliqué dans les comités de parents. Finalement, il a aussi rempli des mandats bénévoles à sa paroisse. M. Thompson est sans conteste un homme d’innovation et un citoyen inspirant.

Nicolas Walker

Enseignant en anglais langue seconde au cégep d’Ahuntsic, auteur accompli et innovateur en conception pédagogique, M. Nicolas Walker est passionné de son travail. Son enseignement rejoint ses élèves grâce à ses méthodes de communication et à son approche par compétence. Au cours de ses années d’enseignement, il a publié trois cahiers de textes pour aider les étudiants dans leur parcours académique. Ses plans de cours sont aujourd’hui utilisés par ses collègues dans plusieurs cégeps différents : ils témoignent de son attachement aux valeurs d’excellence qui ont animé son cheminement professionnel. M. Walker est un homme dévoué par son travail qui a marqué ses étudiants par son innovation.

Yves Williams

Pionnier du web, Yves Williams est le fondateur de la Toile du Québec, véritable fleuron du web québécois. C’est avec cette plateforme que plusieurs internautes d’aujourd’hui ont appris à naviguer sur le web. M. Williams a mis beaucoup d’énergie et d’efforts dans ce projet d’initiative à l’époque. De plus, quasi simultanément, M. Willams développa Netgraphe, la première compagnie québécoise entièrement reliée à internet et qui fera son entrée en bourse. C’est grâce à ses projets inspirants que M. Yves Williams retient l’attention et devient un modèle de courage et de persévérance pour les jeunes qui veulent faire leur vie dans le monde du numérique.

Caglar Yilmaz

M. Yilmaz est un agent du SPVM depuis maintenant un peu plus de 9 ans et s’implique comme policier bénévole pour le transport d’organes. Il peut répondre à un appel à toutes heures du jour afin de donner de son temps pour aider à transporter la précieuse marchandise. En 2012, il recevait une médaille pour son implication, offerte par l’Association canadienne des dons d’organes. De plus, on lui décerna le titre de grand Samaritain. M. Yilmaz est dédié et passionné par la cause des dons d’organes.

Zouina Zaidi

Cette Algérienne d’origine possède un parcours unique. En effet, Mme Zaidi a d’abord été athlète olympique puis ingénieure de profession avant de se lancer dans l’enseignement une fois immigrée au Canada. Elle se démarque également par plusieurs implications communautaires, comme l’organisation de nuits de lecture à l’école Louis Colin ou encore à titre de bénévole pour des activités de son école, comme le « Jardin de la paix » ou encore l’OPP (l’Organisme de participation des parents). Elle siège également au conseil d’administration du bureau coordonnateur des CPE en milieu familial.

Ron Zemancik

Étant scout depuis plus de 50 ans, il est une inspiration pour la jeunesse. En effet, il est un fervent acteur du mouvement scout. Il a été membre et Chef-scout du St. Rita Scout Group et du David Thompson Group, les deux établis ici même à Ahuntsic. On dit de lui qu’il faisait du mouvement scout un mouvement de plaisir et de joie. Ron a aussi organisé deux camps conjoints avec un groupe des Territoires du Nord-Ouest dirigé par un de ses anciens scouts. Voyages mensuels au Camp Tamaracouta, travail sur les badges, sports, offre de soutien pour les parents et les jeunes : voilà Ron ! Avec sa troupe, il aide aussi à l’organisation d’évènements communautaires tenus à l’école primaire du coin, comme l’empaquetage des dons recueillis pour Noël. Encore aujourd’hui, lorsqu’il participe aux évènements de l’organisation, il y est accueilli en vrai héros, et tous veulent le connaître. Sa générosité est exemplaire !

Karima Aïnenas

Karima Aĩnenas est l’exemple parfait de ce que représente l’intégration. Originaire d’Algérie, c’est en 2003 qu’elle fait son entrée au Canada, alors géologue de profession. C’est après plusieurs démarches et avec énormément de courage qu’elle finit par se trouver un emploi ici comme technicienne et s’inscrit à l’Ordre des Géologues. Aujourd’hui, elle poursuit sa carrière en environnement et développement d’affaires pour de grandes entreprises québécoises de renommée internationale tel que SNC-Lavalin. De plus, elle se démarque par son amour du bénévolat, entre autres à la Fondation de Club Avenir et à l’Y pour femmes. Elle est un modèle de courage et de persévérance pour toutes les femmes immigrantes d’ici à la recherche de stabilité d’emploi.

Dany Benoit-Lafond

Dany Benoit-Lafond est une inspiration pour toutes et tous en ce qui a trait à l’implication sociale. Impliqué en tant que membre du conseil d’administration du centre de Loisirs Christ Roi à 19 ans seulement, c’est deux ans plus tard que Dany en devient directeur. Âgé aujourd’hui de 23 ans, il tient toujours la barre à ce poste. Peu de gens connaissent aussi bien le monde des loisirs de Montréal : il est un exemple pour la communauté d’Ahuntsic-Cartierville.